AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Andrew Ainsworth

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrew Ainsworth
Messager Royal
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Andrew Ainsworth   Ven 4 Juil - 13:45

-VOTRE PERSONNAGE-


Prénom: Andew
Nom: Ainsworth


Surnoms :Andy, mais seules les personnes suffisamment proches de lui le nomme ainsi. « Brindille » fut un de ses surnoms quand il était plus jeune, tout simplement dû à sa silhouette peu imposante, bien entendu seuls ceux qu'il a connu à ce moment là se permette de l'appeler par ce surnom. Toutes ses autres connaissances se contente de Andrew ou Mr Ainsworth.

Age: Andrew est aujourd'hui âgé de 23

Date de naissance: Il est né un 2 mars

Origine: Andy vivait avant en Sillye

Statut: A l'origine il ne fait pas partie de la noblesse mais son talent tant dans l'écriture que dans la diplomatie lui ont permis d'intégrer en quelque sorte un statut plus élevé puisqu'il travaille désormais pour la Reine. C'est un messager, le seul d'ailleurs qui soit chargé de transmettre les lettres de Madame par delà le château.

Caractère: ce qui caractérise le plus Andrew est son côté énigmatique, pour certains il reste un mystère. Il est rarement froid et distant avec les personnes qu'il rencontre. Au contraire c'est un jeune homme plein de vie, qui aime partager ses passions et qui entretient un petit côté taquin (principalement avec les dames de compagnie). Enjoué il est aussi téméraire et agile au combat bien qu'il ne sache pas manier dans les règles de l'art les épées. C'est quelqu'un qui parfois parle beaucoup pour entourlouper ses cibles, c'est un fin stratège qui se dit très diplomate mais souvent inconvenant. Avide de connaissances, de découvertes, il va toujours plus loin que les limites qu'on lui fixe, c'est en quelque sorte un rebelle à ses heures perdues. Cependant, il peut aussi s'avérer détestable, s'il n'apprécie pas quelqu'un, il le fera rapidement savoir quitte à le regretter plus tard. Il peut donc être particulièrement cynique. C'est une personne intelligente, dû moins suffisamment pour cerner ceux qui l'entoure. Il a souvent quelques mimiques qui reviennent et qui son empreintes d'une certaine ironie voire d'une petite moquerie. Andrew est assez maladroit mais jusqu'à présent cette maladresse ne lui a pas complètement fait défaut. Quoi qu'il en soit, il reste serviable et sérieux dans les taches qu'on lui confie.

Talents/ Qualités: Avant tout, il faut savoir que Andy a toujours baigné dans un univers artistique, son père poète a ses heures perdues lui avait inculqué certaines valeurs et surtout une certaine pratique dans ce domaine. Ce jeune homme s'avère très doué pour l'écriture, depuis sa plus tendre enfance il a toujours écrit pour extérioriser ses ressentiments. Autre domaine artistique dans lequel il se passionne est la musique, il se cache couramment dans la seule salle du château le soir qui lui permette ainsi de jouer sans être vu. L'instrument qu'il utilise est le piano.
D'un point de vue caractériel, Andrew est quelqu'un de passionné, de prévenant mais qui se livre difficilement.. un personnage en somme fait de contrastes. Il est fin stratège et parfois un « beau parleur », de par ses paroles , en usant des flatteries si appréciées de la Cour; il arrive souvent à ses fins. C'est un éternel rêveur, il aime les voyage, aime s'inventer des lieux qui n'existeront peut-être jamais, un rien déclenche son imagination.

Défauts: S'il a reçut une éducation artistique, il n'en ait rien du côté des règles de la cour. Le jeune homme se méprend parfois sur des règles basiques auxquelles la Reine et les employés de cette dernière ne cessent de le réprimander. Fort heureusement, le métier qu'il exerce colle parfaitement à son tempérament, un messager a tout de même de nombreuses responsabilités et mise à part des erreurs sans répercutions, il a toujours fait preuve d'un plus grand sérieux.
Néanmoins, il peut s'avérer un peu rebelle de tant à autre et aime prendre des risques, ce qui pourrait bien lui jouer des tours. Assez enjoué, il peut paraître prétentieux pour certain, gamin pour d'autres, c'est un jeune homme avec de multiples facettes. Celles ci cachent notamment une personne assez impétueuse parfois et très impulsive, s'il sait se contrôler face à la Reine, s'en est tout autre avec les employés.

Physique: La première chose que l'on remarque chez Andrew c'est ce petit côté enfantin et malicieux que reflètent ses yeux. De couleurs bleus, ils sont le principal atout ou du moins attrait physique qui le caractérise. Il saurait d'après les dires, convaincre de nombreuses personnes avec un simple regard, mais bon ne divaguons pas sur les rumeurs et autres distractions de la Cour. Son visage est plutôt de forme ovale et sa peau blafarde lui donnerait bien un petit côté « angélique » s'il n'avait pas ce sourire parfois moqueur et agaçant. Une petite fossette vient se dessiner de temps à autre quand il esquisse un rictus. Sa tignasse brune est le plus souvent décoiffée bien qu'il fasse un effort (ou dû moins tente d'en faire un) quand il se présente devant la Reine ou lorsqu'il est en mission, il sait fort bien que le monde de la noblesse est un univers prônant l'esthétique et l'apparence, tous les artifices sont mis en œuvre (contentons nous de dire que chaque point est bon à prendre). Sont allure générale est celle d'un jeune homme de son âge, plutôt grand et svelte, il arbore des vêtements présomptueux qui lui offre l'opportunité de se confondre dans la masse des personnes riches, bien qu'il ne soit qu'un employé de la Reine.


Histoire :


Cher journal,

J'ai retrouvé J'ai dérobé
j'ai découverts..

Comme nous allons peut-être partir, je recopie ce poème, l'original sera avec elle ..


Si vous aviez connu le petit Andy, debout sous la pluie au coin de la rue, il n'aurait sûrement pas suscité votre admiration. C'était en apparence une banale averse d'automne, mais l'eau qui s'écoulait sur Andrew semblait davantage de couleur foncée et beaucoup plus adhésive qu'à l'accoutumée. Le petit garçon écrivait dans son journal, journal qui en réalité se définissait par une vieille feuille de journal, dans laquelle on pouvait encore lire l'article de la veille qui faisait sourire l'enfant. L'article en question concluait par une déclaration pour le moins surprenante à savoir que le type d'incident climatique que la Sillye essuyait profiterait à l'agriculture d'Angleshame.

La seule question que l'on était en droit de se poser était la suivante: Quel aliment se nourrissait de coulées de boue en plein automne ?

Enfance:


Les yeux de Andrew s'ouvrirent un court instant. De sa vue de nouveau né, il n'avait aperçu que de vieilles poutres en bois. Il sentit ensuite des bras le tenir délicatement et le basculer doucement d'avant en arrière comme pour calmer les cris qu'il poussait sans relâche. Que dire sur cet enfant si ce n'est qu'il était déjà le portrait de son père. Une douce mélodie résonnait dans ce qu'il pensait être une bâtisse, une voix féminine et protectrice, celle de sa tendre mère...

** **


« Andrew, Andrew ! Vas- tu descendre d'ici ? si papa vois que tu es encore monté là haut .. »

« il me tuera je sais »

Andy lâcha un soupir tout en daignant lever son attention sur la petite blondinette qui s'émoustillait 5 mètres plus bas. Il entendait très clairement sa voix, ne serait-ce que parce qu'elle était portée par les échos. Le petit garçon de 11 ans esquissa un sourire, sa sœur était plus jeune que lui mais elle en paraissait 10 ans de plus à chaque fois qu'elle le réprimandait. Il ferma le livre qu'il tenait entre les mains puis s'accrochant aux branches de son arbre, il descendit avec agilité.

« si papa apprend que tu as encore prit des risques inconsidérés.. »

Elle arrêta sa phrase en voyant que son frère bougeait légèrement ses lèvres comme pour mimer sa sœur. Les mains sur ses hanches d'enfant elle ajouta

« arrête de te moquer de moi sinon .. »

« sinon quoi ? Tu vas tout lui dire ? Voyons, tu crois peut-être que papa te croira ? Je suis plus âgé, il me fait davantage confiance ! »

Elle lui tira la langue tandis qu'il passait devant elle. Décidément autant elle pouvait être protectrice comme une maman, autant des fois elle était la pire des petites sœur. Quoi qu'il en soit, Andy savait que si cette dernière touchait mot de cette histoire à Mr Ainsworth, il serait puni. Jean Ainsworth, son père, n'avait aucunement confiance en son fils trop impétueux et téméraire à son goût. Si les deux « hommes » se ressemblaient physiquement, il n'en était rien d'un point de vue caractériel. Il détestait que son fils prenne des risques, tout simplement parce qu'il avait déjà perdu sa femme quelques années auparavant; ses enfants étaient tout ce qui lui restait d'elle. En les regardant il avait le sentiment de la faire ressusciter, il avait l'impression en regardant sa fille, de revoir sa femme la tenir dans ses bras et lui souffler ce petit mot qui la faisait rire.. ce petit mot que lui seul ne connaissait pas. Il l'a soupçonnait d'ailleurs de faire rires les enfants sur le dos de leur père, des moqueries touchantes et non mesquines bien sûr. Ces souvenirs d'antan le firent sourire. Le père de famille frotta son front tout en s'asseyant sur un vieux tabouret, l'unique d'ailleurs de leur maisonnette. Tous ses souvenirs lui donnaient un profond vertige.
Andrew observait en compagnie de sa sœur son père. Collés à la fenêtre, leur souffle embuait la vitre. Ils étaient complices dans ces moments là et le silence parlait pour eux. Andy regarda sa petite sœur un court instant. S'il était triste de ne pas avoir pu davantage connaître sa mère, il était encore plus triste pour Savannah qui ne l'avait vu que jusqu'à ses 1 an, en somme elle n'avait gardé aucun souvenir d'elle si ce n'était la douce mélodie que son frère chantonnait parfois. Qu'est-ce qui était pire ? Avoir eu la chance de connaître une personne formidable et souffrir de sa disparition, ou ne rien savoir d'un proche qui a disparu ?
Le petit garçon se replongea dans ses souvenirs, il revoyait sa mère écrire tard le soir sur la table dehors, le disputer gentiment si son fiston n'était pas encore couché. Petit, il avait été choyé comme jamais par sa mère. Sa petite sœur il l'avait toujours voulu, bien qu'aujourd'hui les disputent avaient de quoi le faire changer d'avis . Au décès de cette femme, il avait récupéré un 'vrai' père avec lequel tout restait à faire. Écrivain et poète, ce dernier semblait n'avoir jamais réalisé qu'il avait d'enfants jusqu'au jour fatidique.


Andrew senti quelqu'un le tirer par la manche. Extirpé de ses songes par sa sœur, il se contenta d'esquisser un bref sourire puis la suivit à l'intérieur de la vieille bâtisse. Les yeux embués de larmes leur père déposa des assiettes en terre cuite sur la table et disposa morceau de pain et pomme de terre. Le silence prit place, c'était ainsi depuis 6 ans.


Dernière édition par Andrew Ainsworth le Ven 4 Juil - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Ainsworth
Messager Royal
avatar

Masculin Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Re: Andrew Ainsworth   Ven 4 Juil - 13:47

Adolescence:


« Bienvenue à Angleshame ! Mr Ainsworth, si vous voulez bien me suivre.. »

Le voyage avait été long, Andrew secoua légèrement Savannah qui roupillait dans ses bras depuis plusieurs heures. La jeune fille s'éveilla lentement puis se leva tout en dépoussiérant sa robe

« ne cherche pas ça ne te rendra pas plus jolie.. »

Lui lança bassement son frère avant de descendre de la petite calèche.

« plutôt que de lancer des blagues vaseuses à la seule fille au monde qui te montre un peu d'attention, aide moi à descendre »

Savannah esquissa un large sourire de triomphe tandis que son frère lui tendit la main pour la soutenir dans cette dure descente qui se composait de deux petites marches. Il prit une partie des bagages que leur père venait de poser à terre tout en faisant un geste prompt de la main afin d'exiger le silence. Aujourd'hui était un jour nouveau et prometteur. Longtemps déçu en Sillye par la vente ridicule de chacun de ses livres, il avait aujourd'hui trouvé un travail qu'il jugeait exemplaire dans une célèbre imprimerie d'Angleshame. Il éditerait chaque jour un journal local et pourrait publier un poème à la dernière page de celui-ci.
Andy avait longtemps refusé de partir, de peur de laisser derrière lui tous les souvenirs qui le fragilisaient encore. Il regarda sa soeur mettre son petit chapeau sur sa tête avec un léger sourire. Elle avait bien changé cette petite blondinette. Aujourd'hui, elle arborait des cheveux beaucoup plus foncé qu'avant, son caractère quand à lui n'avait presque pas changé: elle le réprimandait toujours autant mais surtout par taquinerie. Andy quand à lui avait grandit, ses cheveux en bataille étaient suffisamment longs pour cacher ses yeux. Toujours aussi aventureux, il notait à présent tous ce qu'il faisait dans un petit journal qui était plutôt une succession de feuilles reliés par un cordon. Il arborait maintenant fièrement ses 15 ans et contrairement à certains jeunes gens de son âge, il savait lire et écrire. Jean Ainsworth avait en effet voulu s'occuper lui même de leur éducation et il avait fait de ses deux enfants des petites perles en écriture.
Un coup de coude coupa court aux rêveries d'Andy.


« Si c'est encore la fille qui vient de passer qui te mets dans tous tes états .. »

L'adolescent se tourna vers sa sœur avec un air réprobateur mais jeta aussi un rapide coup d'œil vers la demoiselle qui venait de passer. Il ne l'avait pas encore remarqué mais les jeunes filles d'Angleshame avaient une beauté toute aussi particulière que Angleshame elle- même.

Jean se tourna vers ses enfants et leur fit un signe de la tête. A présent ils pouvaient y aller, leur nouvelle vie commençait.

Contrairement à ce que la famille aurait pu croire, tous s'adaptèrent facilement à cette nouvelle vie. En même temps qu'un travail bien rémunéré, leur père avait un logement qui allait de paire avec son emploi. Andrew et sa sœur passaient le plus clair de leur temps à étudier, à observer les personnes qui passaient dans la rue. Angleshame était un royaume suffisamment vaste pour chaque jour soit une nouvelle découverte. C'était l'endroit rêvé pour tous les voyageurs. Tous deux ne voyaient que rarement leur père, la vie était comme ça, quand l'on perd quelque chose on trouve autre chose.. La vie est une succession d'événements, de recherches, c'est perpétuel mais l'on doit souvent abandonner ce que l'on aime pour obtenir ce que l'on désire.
Les mois et les années passèrent , Andrew avait à présent 17 ans et un travail en poche, il distribuait quelques journaux par ci par là et acceptait de rendre certains services comme faire passer des messages ou des lettres d'un voisin à un autre. Le soir, il rentrait à l'appartement ou sa sœur prenait généralement le thé avec quelques amies. Bien souvent d'ailleurs elle se débrouillait pour faire partir ces dernière quelques minutes avant l'arrivée de son frère.


« Je te trouve bien trop prévenant avec elles, ça en devient suspect Mr Andrew » donnait elle généralement comme explication à un frère qui répliquait avec un air faussement surpris « comment tu as peur que l'une d'elle te pique ton frère ?». En principe cette conversation se terminait par une petite tape sur la tête d'Andrew suivit de quelques rires.
Après quoi il allait dans sa chambre et ouvrait son journal. Son encrier sur la table était pratiquement vide et se fut en cherchant un autre petit pot qu'il retomba dessus. Sur ce bout de papier encore trempé de boue. Il reconnu immédiatement son écriture d'enfant et se souvint même du jour où il avait écrit ceci. Malheureusement aujourd'hui l'encre avait coulé et les tâches de boue avaient souillés le restant.

« Montagne qui là haut dans l'infini se dresse
Entends tu gronder le canon dans ton flanc
Puissante, noble et remplie de détresse
Tu ressembles à cette femme dont on a pris l'enfant

Tout comme elle tu donnes grâce, joie et chaleur
Aux collines que tu as enfantées
et comme elle tu ne trouves que mépris et douleur
car ici comme là, la guerre est passée »


Il s'arrêta un instant tout en fronçant légèrement les sourcils. La guerre ne s'arrêtait que peu en Sillye. Le bruit terrible de cette dernière lui revint à l'esprit mais il poursuivit

« o montagne tout comme cette mère brimée
qui entend encore sortir de ses entrailles
le cri horrible de son enfant blessé
mets devant ton malheur une immense muraille

peut-être qu'un jour les homme fourbus
D'entendre l'appel des morts au tocsin.. »


«..Auront horreur d'entendre les obus
Et montagne alors, quel beau matin »

Andrew se retourna, surpris car il n'avait pas entendu la porte de sa chambre s'ouvrir. Sa sœur lui fit un sourire

« tu connais ce poème ? .. »

La jeune fille baissa la tête comme pour avouer son forfait. Elle avait visiblement fouillé dans les affaires de son frère. Elle vint jusqu'à lui et le serra dans ses bras.
Andrew lâcha la vieille feuille de papier sur laquelle était apposée en petit caractères ' cher journal, c'est un poème d'elle, si maintenant j'oublie peu à peu les traits de son visage, sa mémoire sera sauve'.

Un court instant ils se rappelèrent la Sillye.. ne serait-ce que pour mieux oublier.



Adulte:


« Un homme qui sait la cour est maître de son geste, de ses yeux et de son visage; il est profond, impénétrable; il dissimule les mauvais offices, sourit à ses ennemis, contraint son humeur, déguise ses passions... »

« c'est ce que l'on appelle la fausseté Andrew »

« Tient donc, ma sœur s'intéresse à la littérature ? »

«parce que La bruyère, que dis-je, Jean de la bruyère est pour toi un grand maître en littérature ? »

« dû moins s'il n'en est pas un, voilà quelqu'un qui a tout comprit des nobles »

Andrew observa sa sœur tapoter du bout des doigts la table sur laquelle Andrew posaient ses pieds pour lire dans sa position préférée.

« Tu ne devrais pas lire ce genre de textes, il n'y a rien de bon a retenir. En plus dois-je vous rappeler que vous postulerez bientôt en tant que messager ? »

« Et c'est pour cette raison que je ne devrais pas lire ce bouquin, attends écoute celle là, "ils n'ont point d'opinion qui soit à euuu..", ehh ! »
La jeune femme lui déroba le livre des mains et le fermant immédiatement le cacha derrière son dos

« tu sais que l'on appelle ceci la censure ? »
Déclara t-il en croisant ses bras. Savannah haussa les sourcils tout en toisant son frère dont la dégaine du jour aurait sans doute révolté n'importe quel personne de la Cour:

« Tu sais que bientôt tu vas devoir te présenter à la Reine ? »
Il ne sut quoi lui répondre. Savannah s'assied et prit cet indémodable air désapprobateur.

«-Voyons, tu devrais plutôt apprendre les codes de la vie à la Cour. On t'offre l'opportunité de toute une vie. Combien de personnes rêveraient d'être messager officiel ? Jusqu'à présent tu ne distribuais le courrier que pour des personnes sans , que Dieu pardonne ce que je m'apprête à dire, sans grand intérêt. Regardes toi, tu es cultivé, intelligent, tu parles fort bien, tu adores voyager, tu ferais un bon médiateur.. »

- je crois que c'est la partie que j'aime le mieux dans ton discours »

Savannah lâcha un soupir avant de se lever et de jeter le livre par la fenêtre

« Tu es vraiment d'une gaminerie parfois , c'est désolant. Je te préviens, tu as intérêt à l'obtenir ce travail, papa sera si fier de toi.. . »

La jeune femme sortit de la pièce, laissant Andrew en pleine réflexion. Il avait aujourd'hui 21 ans, il était temps pour lui de trouver un travail, et aujourd'hui on lui permettait, grâce aux connaissances que son père s'était faite avec la Haute, de travailler pour Elizabeth IV, une femme remarquable disait-on.


Messager de la Reine

Quelques semaines plus tard il se présentait en tant que messager officiel de Madame. Bien entendu avant d'être au service de cette dernière il dû faire ses preuves. Pendant près de 2 ans il ne s'occupa que des liaisons internes entre la Reine, les membres du conseil ou tout autre personne. Il fallait s'assurer qu'il soit digne de confiance et pas un de ces charlatan près à trahir le Royaume d'Angleshame.
Malgré quelques maladresse de sa part, Andrew faisait preuve d'un grand sérieux dans sa tâche quotidienne, et bien qu'il ne porte pas tous les gens de la cour dans son cœur, il se contente d'être serviable et aimable.
A présent âgé de 23 ans, Andrew Ainsworth fait partie intégrante du royaume d'AngleShame. La reine lui a annoncé depuis peu qu'il serait son messager officiel. Touché par l'estime et la confiance qu'on lui porte, Andy franchit maintenant les frontières pour porter les messages d'Elizabeth IV D'Angleshame.

** **



Famille : Vous l'aurez donc comprit, Andrew est issu d'une famille peu nombreuse puisqu'il n' a qu'une soeur. Aujourd'hui, s'il ne voit que peu le restant de sa famille, il ne l'oublie pas pour autant.

Style de combat / Armes : Ce n'est pas un personnage offensif mais plutôt persuasif lorsqu'il transmet les lettres de Madame. Le seul réel potentiel qu'il ait est son langage, (autrement dit, mis à part un coupe-papier sur lui.. ^^) il ne reste cependant pas moins habile avec une arme, tant que celle -ci fait partie de la famille des couteaux, poignards.

Animal de compagnie : Andy n'a aucun animal de compagnie

-VOUS-

Prénom : Vincent

Pseudos connus : /

Age : 19 ans

Comment avez-vous connu le forum ? :Par hasard, j'ai vu de la lumière je suis rentré Laughing (pub sur un forum)


Désolé j'ai dû couper mon histoire en 2 car ça ne tenait pas dans un seul message
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth IV d'Angleshame
Reine d'Angleshame
avatar

Féminin Nombre de messages : 229
Localisation : Dans son château
Humeur : Neutre
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: Andrew Ainsworth   Ven 4 Juil - 14:58

Eh bien eh bien !
Très bonne fiche :]

Je suis bien contente d'acceuillir dans ce forum une personne qui n'est pas venue de par quelqu'un d'autre mais par l'intermédiaire de publicité sur un forum ^^
C'est enrichissant.

Même si ton avatar est un peu douteux pour une personne de cette époque, je te le permet, il n'y a aucun mal à cela, surtout si l'on ne s'attarde pas trop sur la tenue portée par ce jeune homme...

Ah, autre parenthèse... C'est fort bien de mettre des références (La Bruyère, par exemple, comme tu l'as cité ^^) mais fais-y attention tout de même, car la France, tout comme l'Angleterre ou autres pays que nous connaissons tous, n'existent pas dans le forum, donc les actions/inventions/culture de ces pays (Bien qu'elles soient conformes à la periode) ne correspondent pas vraiment ^^ Mais pour la fiche, je permet.

Evidemment, je t'acceuille en tant que messager, à bras ouverts !
Bienvenue sur le forum !!

Je te crée ton habitation dans le village (C'est le mieux, non, vu que tu as une famille ?), je te met ton rang et ton groupe ^^
[Au pire, MP-moi en cas de questions, demandes, etc...]

Tu peux immédiatement commencer le rp !
Bienvenue encore :]

_________________
- Calicot - Admin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://royaumedangleshame.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andrew Ainsworth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrew Ainsworth
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signature de contrat - Andrew Brunette
» Andrew Kirke (Gryffondor)
» [Février] Taeyang Andrew
» Andrew Takayama [Finie]
» Signature de contrat - Andrew Shaw

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le royaume d'Angleshame :: - Introduction au forum - :: Bureau des Présentations :: Personnages VALIDES-
Sauter vers: